Trek bolivien jour 3 : le salar d’Uyuni

On quitte l’hôtel de sel vers 6h, plutôt pressés contrairement à hier, puisque l’objectif est d’être dans le salar pour le lever du Soleil. En passant, on en profite pour regarder les constellations qui sont apparues dans le ciel pendant la nuit. On arrive dans le salar (pas tous seuls !) avec une petite surprise : celui-ci est recouvert d’une pellicule d’eau de 5cm ! On a l’impression d’être au beau milieu d’une lagune. Pour sortir de la voiture plusieurs options : monter sur le toit, prendre le risque de noyer ses chaussures, ou être un vrai bonhomme et y aller pieds nus… Le soleil se lève, et l’épaisseur d’eau pare les quelques îles au loin de jolis reflets. Le tout est encore une fois fantastique, irréel.

Plus loin, on retrouve la terre ferme, heu pardon, le sel. Oui oui, le salar, c’est 12 000 km^2 de sel, sur une épaisseur de 40m… soit deux départements français. Et tout ça avec une platitude remarquable, ce qui permet un paquet de photos amusantes 🙂

Plus loin et encore plus au sec, on découvre la structure géométrique du salar en hexagones dont Gilles avait parlé à Arnaud. Une structure aussi »complexe » à cette échelle de distances c’est fascinant !

Trois autres arrêts dans le salar : la visite du premier hôtel sel, les yeux de sel (des petites cavités profondes où remontent des vapeurs de soufre dues au magmatisme local), et une roue crevée.

On termine l’excursion par une visite du cimetière de trains, où sont restées des épaves datant de plusieurs dizaines d’années lors de l’exploitation intensive des mines, certaines locomotives ayant été redécorées. On mange avec nos compagnons de route, et c’est la fin d’un beau périple.

Ni une ni deux, nous fonçons récupérer un bus pour Potosi. Il ne nous reste plus que 19 jours pour la Bolivie et le Pérou, pas le temps de traîner !

Laisser un commentaire