Trek de 4 jours : Cerro Castillo

Le voilà, notre premier trek en autonomie totale, pendant quatre jours ! Il n’était initialement pas prévu au planning, mais on en a entendu tellement de bien qu’on a choisi de le tenter.

Au petit matin, déjeuner à Coyhaique, renseignements pour les bus, derniers envois de messages avant de perdre définitivement le wifi, vérification de la météo, nous prenons le bus qui nous dépose une heure plus tard au début de la randonnée, et c’est parti !

Jour 1
Essentiellement une grosse balade dans les bois (un peu boueux), avec quelques clairières donnant des points de vue magnifiques sur les glaciers environnants. Les couleurs se bousculent, entre l’herbe d’un vert très frais, la terre rouge ocre du cerro au loin, et le blanc majestueux des glaciers. Une petite particularité : pas un, ni deux, mais trois passages à gué !

Premiers contacts avec la faune locale : énormément de vaches… et aussi un pic de Magellan qui nous a laissé approcher très près alors qu’il enlevait soigneusement l’écorce d’un arbre à la recherche d’insectes.

Juste avant d’arriver au camping, nous avons aussi été gâtés par des paysages splendides ! Par « camping », ils entendent en fait des endroits vaguement plats pour les tentes et un toilette sec. Pour la vaisselle et la lessive, la rivière (glacée) n’est pas loin, et pour la douche tous les matins, on repassera !

On a beau être en été, il fait frais, très frais même… On a sorti notre panoplie d’hiver : gants, coupe-vent, cache-cou, et même bonnets et collants ! En revanche, contrairement à nos péripéties précédentes, il ne pleut quasiment pas, et heureusement.

Jour 2
On continue dans les arbres, mais avec 1h de montée un peu raide. On finit par aboutir à la sortie du bois sur une magnifique vue du cerro et de glaciers. Puis 2h à ciel découvert pour passer un col, zigzagant entre gros et petits cailloux. On arrive nez à nez avec (encore) un glacier, avec en face de nous le majestueux cerro, qui se pare d’un arc-en-ciel pour notre arrivée ! On retrouve ensuite les arbres, et 30min plus tard, nous arrivons à l’aire de camping, pas aussi protégée du vent que prévu… On passera notre après-midi près de la rivière juste à côté, sur les deux seuls rochers où le soleil daigne se montrer de temps à autre.

Jour 3/4
On commence encore une fois dans les arbres avec une gentille montée, qui laisse place après 30min à de la grimpette nettement plus coriace dans les cailloux d’une heure et demie, pour atteindre le point culminant du trek, au pied d’un glacier et d’un magnifique lac turquoise… Une vraie carte postale ! Et avec un beau soleil, la vue panoramique sur les environs est réellement enivrante.

On commence une rude descente, assez technique, pour rejoindre la lisière des arbres, et continuer ainsi jusqu’au prochain campement ; une descente de 2h, qu’on est content de ne pas avoir parcourue en sens inverse !

Arrivés au camping, et après déjeuner, on va faire une balade de 2h A/R, sans sacs, à un camping un peu plus haut. Les sous-bois et la vue finale sur le cirque en valaient la peine.

Finalement, nous sommes en manque de douche… On décide de ne pas camper, et de repartir de suite vers villa Cerro Castillo, malgré les 3h de marche annoncées. Les deux dernières heures possibles sur une piste de cailloux menant à la ville, ont par chance été écourtées grâce à la gentillesse de chiliens passant en voiture un peu par hasard. On trouve facilement un logement (mais de propreté douteuse) pour prendre une douche chaude et passer la nuit. On gardera de super souvenirs de ce trek avec des vues incroyables ! Il nous aura aussi entraîné pour le futur trek, dans le parc naturel le plus connu du Chili : Torres del Paine !

2 réponses sur “Trek de 4 jours : Cerro Castillo”

  1. Bravo les pros du trek. L’entrainement sur le GR20 a pu être utilement réinvesti !!!
    Nous attendions avec impatience vos derniers commentaires … mais internet n’existe pas encore sur les sentiers sauvages du Chili.
    L’équipement polaire a pu être étrenné et risque d’être rapidement amorti si vous continuez votre périple plein Sud.
    Bon courage les jeunes et bisous de nous deux.
    J et J

Laisser un commentaire