Visite de Santiago en 1 jour

Comme annoncé précédemment, nous passons notre première soirée dans un petit restaurant chilien recommandé par notre grand ami, j’ai nommé le guide du routard! Nous y mangeons 2 spécialités bien chiliennes, le pastel d’el choclo et les porotos granados (gratin de potiron, maïs, haricots), ce dernier étant une très belle découverte que nous nous promettons de refaire en France. On se débrouille tant bien que mal pour se faire comprendre avec les bribes d’espagnol de Léa (totalement parasitées par l’italien) mais on s’en sort! En effet, assez peu de monde semble maîtriser l’anglais par ici.

Après une nuit où nous avons dormi d’un sommeil de plomb, nous attaquons ce qui sera notre seule journée à Santiago. Si on devait décrire en quelques mots Santiago, on dirait que globalement beaucoup d’immeubles sont en mauvais état, qu’il y a beaucoup de pollution et de circulation mais que quelques endroits sont quand même sympas à voir. Point appréciable, pas besoin de prendre les transports en commun, tout est au plus à 30 minutes à pieds.

Direction donc le centre historique, où nous assistons par hasard à la relève de la garde au pied du palais de la Moneda, puis grimpons en haut del cerro Santa Lucia, qui nous offre une vue dégagée sur Santiago. On décide de monter encore plus haut sur le cerro San Cristobal, mais en prenant le funiculaire^^

Le palais de la Moneda avec sa garde.
Balade sur le cerro Santa Lucia.
Le funiculaire.
Vue depuis cerro San Cristobal.
Le joli nuage de pollution autour de Santiago.
Une originalité croisée au coin d’une rue^^

On en profite pour visiter en chemin le zoo de Santiago, où nous croisons nos premiers pudu, les plus petits cervidés au monde qui vivent justement au Chili!

Des lémuriens joueurs.
Une girafe curieuse.
Timon fait le guet!
Un pudu!

La chaleur de l’après-midi commence à s’installer et nous nous réfugions donc dans le musée d’art pré-colombien, un très beau musée qui a une riche collection d’objets datant des anciennes populations de toute l’Amerique du Sud et notamment les momies les plus anciennes connues au monde. On ne peut qu’admirer les objets d’artisanat dont certains de dépareilleraient pas au musée Beaubourg, tellement ils semblent modernes alors qu’ils ont plus de 2000 ans.
Retour ensuite à l’auberge pour nous rafraîchir dans la piscine et jouer au ping pong (oui, c’est dur les vacances^^).

Nous finissons la journée au restaurant Confiterria Torres (merci pour l’adresse Julia et David) où nous nous régalons d’une entrée de poissons, le ceviche, et calons (surtout Léa !) complètement sur le plat, el lomo a lo pobre.

Demain, on change d’air pour Valparaiso !

Laisser un commentaire